fbpx

Comment avoir une bonne estime de soi (et des autres) grâce à la parole impeccable ?

 In Articles

Aimeriez-vous vous sentir parfaitement apaisé avec vous-même ? Avoir des pensées bienveillantes, relaxantes et indulgentes à votre égard, sur ce que vous faites ou ne faites pas, avoir une bonne estime de soi ? Peut-être aimeriez-vous également ne pas avoir cette facilité à critiquer les autres, à les juger ?

Pourtant, le jugement et la critique de soi-même ou des autres est assez fréquente et parfois même permanente… La peur de ne pas être à la hauteur, de l’échec, la faible estime de soi ou la sur-estime de soi, poussent à avoir des pensées négatives envers soi-même et aussi envers les autres. Dans son livre “Les quatre accords Toltèques”, Don Miguel Ruiz parle de la parole impeccable et je pense que chacun aurait intérêt à s’intéresser à la sagesse toltèque afin de retrouver confiance en soi. Je vous propose ici une introduction au premier accord : “Que votre parole soit impeccable”.

La parole impeccable

“Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui.”
Don Miguel Ruiz

Rendez-vous compte que la parole est un outil extrêmement puissant qui peut autant conduire à la haine et aux génocides qu’à l’amour, à la beauté, ou à la sécurité. Par la parole sont exprimées des opinions, des pensées, c’est une graine qui va germer dans votre esprit, selon qu’il s’agisse d’une graine de la peur ou de l’amour, l’effet et les comportements associés seront délétères ou bons, toxiques ou sécurisants, pour vous et pour les autres. 

Facile à comprendre, il s’avère relativement difficile d’appliquer la parole impeccable au quotidien. Nous sommes habitués depuis toujours et depuis des générations et peut-être même depuis le commencement, à parler d’autrui, à médire, à commenter les faits et gestes de nos voisins, familles, amis, compagnons, collègues, patrons…. Nous passons notre vie à parler des autres, que ce soit en bien ou en mal. Lorsque nous ne parlons pas des autres, nous parlons de nous, nous nous parlons à nous-mêmes et bien souvent plus en mal qu’en bien: je suis nul(e). Je foire tout ce que je fais. Je n’aurais jamais dû faire ça. Je n’y arriverai jamais. Je suis moche. Je suis gros(se). Cela induit la dévalorisation et fait perdre l’estime de soi.

En d’autres termes, nous passons énormément de temps à nous juger ou à juger les autres. La parole est une arme destructrice ou bienfaitrice, les mots peuvent peser très lourd et avoir des effets dévastateurs, de la culpabilité. C’est l’arme favorite de votre saboteur intérieur, il n’y a pas mieux pour perdre l’estime de soi. Les Toltèques parlent de la parole comme d’une magie blanche ou magie noire. Il faut faire cesser cette voix à l’intérieur.

Auto sabotage et parole impeccable

Les personnes qui ont des comportements auto–saboteurs doivent absolument se rendre compte de l’importance de changer la façon dont elles se parlent. Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de le vouloir, il faut apprendre et mettre en pratique au quotidien, c’est un entraînement. En effet, vous ne pouvez pas espérer atteindre un objectif, changer un comportement, entretenir de bonnes relations si votre système de pensées, votre dialogue intérieur est contradictoire et amène des émotions négatives. Mais vous êtes capable de créer une voix “ange gardien” qui soit bienveillante, apaisante et qui vous aidera à vaincre ce satané saboteur.

 

La parole et les autres

Exprimer ses ressentis, c’est exprimer ses besoins, se respecter, partager et  ne pas se faire offense. Ne pas s’exprimer ne serait pas plus impeccable que de s’exprimer de façon non intègre. Les non-dits ne sont jamais bons et restent improductifs et surtout, ils conduisent généralement à un tourment intérieur. La critique constructive et le désaccord peuvent être utiles et nécessaires, hors de question de ne plus les pratiquer, mais, l’idéal serait de les pratiquer à bon escient, avec INTÉGRITÉ, sans insulte, colère, ni jugement, sans chercher à diminuer une personne qui de toute façon vous rendra la monnaie de votre pièce. Souvenez-vous que lorsque votre parole n’est pas impeccable, elle induira une parole qui ne sera pas plus impeccable, mais qui cette fois se retournera contre vous. Cela risque de vous décevoir.

Il y a des gens avec qui il est très difficile de mettre cela en pratique, les autres accords toltèques seront alors utiles et puis rien ne vous oblige à entretenir des rapports avec les gens avec lesquels vous ne pouvez pas vous entendre, vous pouvez dire non. Dans tous les cas, il sera toujours plus bénéfique pour votre épanouissement d’adopter une parole impeccable avec ces personnes-là que d’entrer dans un échange violent, irrespectueux ou médisant. Entretenir un échange houleux ne nuira qu’à vous-même puisqu’au cours de cet échange vous serez tendu, énervé, stressé et vous provoquerez au final des douleurs émotionnelles et physiques. Une fois encore, dans ce cas, votre parole se retournera contre vous.

 

Et dans la pratique ?

Comment mettre en pratique cet accord, dans la vie de tous les jours, au travail, en famille, entre amis, dans votre vie de couple ? Comment ne pas médire lorsque votre collègue met en péril votre travail, lorsque votre patron vous casse les pieds, lorsque vous vivez une situation difficile qui, de votre point de vue, paraît injuste ? Comment faire pour ne plus vous juger vous-même, vous rabaisser, vous insulter même parfois ? Comment gérer ? Comment prendre confiance, retrouver une estime de soi positive et retrouver l’optimisme ? Voici quelques principes à s’appliquer. Encore une fois, j’insiste, il s’agit d’être bienveillant avec soi–même et de “s’entraîner”, afin de renforcer le sentiment de confiance. 

Cela suppose que vous fassiez l’effort pour que cela devienne une habitude. La discipline et la conscience seront vos meilleurs alliées. Il vous faut accepter de :

  • Être responsable de ses paroles et de ses actes
  • Ne pas rejeter la faute sur les autres
  • Reconnaître ses erreurs et être honnête et sincère avec soi-même et les autres
  • Faire preuve d’objectivité
  • Faire taire le critique intérieur en évitant le dialogue avec lui
  • Se pardonner d’avoir du mal à y parvenir, mais toujours essayer
  • Pratiquer la communication non violente sera précieux (CNV, du psychothérapeute Marshall Rosenberg).
  • Utiliser l’EFT et éviter d’être en réaction aux émotions désagréables dans vos relations
  • Méditer, faire de l’hypnose, de la sophorologie
  • … Répondre à vos besoins….

 

Comme je le notais au début de cet article, la parole impeccable est très facile à comprendre, d’une logique implacable presque évidente, mais dans la pratique très compliquée à mettre en œuvre.

Entraînez-vous, écoutez-vous et écoutez les autres parler ; maintenant que vous avez conscience de cet accord, vous allez pouvoir être attentif, optimiste, et analyser votre parole. Petit à petit, l’oiseau fait son nid : vous n’aurez pas une parole impeccable du jour au lendemain, mais, encore une fois, en prendre conscience est déjà un très bon début. Donnez vous du temps. 

Ensuite l’entraînement fera le reste, choisissez d’avoir la parole impeccable au cours d’un dîner, d’une réunion, pendant une heure, puis deux…une matinée, une journée…. ENTRAÎNEZ-VOUS, petits pas par petits pas  et, comme nous le suggère le dernier accord toltèque, faites de votre mieux et même si cela est difficile, tâchez d’avoir une parole impeccable envers vous-même.

Épargnez-vous-les “j’y arriverai jamais”, “je suis incapable d’appliquer cela” “je suis trop gros (grosse)”…. Tout ce que vous mettez derrière “Je suis” vous le devenez ! 

Si vous mettez en pratique les points cités plus haut, il y a fort à parier que vous vous réveillerez le matin sur une note positive, que vous vous sentirez plein d’ondes positives, que votre vie affective s’en trouvera elle-aussi augmentée. Vous pourrez être fier, cela vous amènera à vous sentir mieux.

 

Action !

Et si nous commencions tout de suite ? Ensemble je vous lance un défi !

Prenez une feuille et un stylo, faites deux colonnes et notez sur la colonne de gauche :

  • 3 pensées négatives qui vous reviennent souvent. Elles peuvent être tournées contre vous ou l’extérieur : “Je suis nul”, “je n’y arriverais pas”, “je manque d’estime de soi” “je manque de confiance”….
  • Sur la colonne de droite, notez les paroles qui lui sont opposées, des paroles bienveillantes pour reprendre confiance en soi.: “J’ai confiance en moi”, “j’y arriverai”, “j’ai une haute estime” “je vais réussir dans la vie”….
  • Habituez-vous pendant 1 journée ou une matinée puis sur une période de plus en plus longue, à prononcer les bonnes pensées à la place des mauvaises ou tout de suite après les mauvaises pensées qui vous échappent pour annuler le mauvais sort.
  • Recommencez jusqu’à ce que ce soit une habitude, la colonne de gauche et droite sont à remplir au fur et à mesure. 😉

Je peux affirmer avec certitude qu’en suivant ces indications, vous pouvez réussir à renforcer vos points forts et à mieux vous sentir face au regard des autres.

Showing 2 comments
Contactez-nous

Vous avez une question? Envoyez-nous un mail.

Not readable? Change text. captcha txt
atteindre ses objectifsauto sabotage