Comment créer son propre site internet ?

 In Professionnels du Bien être

 

Tu as travaillé dur pendant des semaines à faire un site internet à ton image pour être visible (ou tu te prépares à le faire). Un site intuitif, qui te ressemble, qui explique en quoi tu es compétent(e) et qui te permettra de remplir ton agenda…

Il est super design, tu l’as partagé à tes contacts, sur les réseaux sociaux, tout le monde te dit qu’il est beau, tu es fier de son ergonomie. Peut-être même n’as-tu pas hésité à faire appel à un webmaster que tu as payé (cher ou pas) pour le réaliser parce que tu ne possédais pas les compétences techniques. Ça n’a pas été un jeu d’enfant de penser à son référencement naturel, au nom de domaine, aux moteurs de recherche, à l’outil de création idéal pour que les clics se multiplient, à son hébergement web, à la charte graphique que tu souhaitais, qu’il soit responsive. Mais tu as bien dû te pencher sur un cahier des charges avant de te lancer…

Te voilà donc à juste titre, fier comme un ado de sa mèche rebelle ou de sa dernière paire de Nike (celle avec des bulles dans les semelles). Bref, tu es content(e) et pressé(e) de voir venir de nouveaux clients. Avoir créer ton site, ce n’est pas rien.

Et puis le temps passe… tic tac tic tac….la boîte mail reste vide….un ange passe… ton téléphone est obstinément muet. Déception, frustration, sentiment d’avoir fait tout ce qu’il fallait, mais de ne pas obtenir les résultats espérés.

Dans cet article, je te propose de vérifier si tu n’as pas fait l’une des 3 erreurs fatales que j’observe le plus souvent chez mes clients, et qui rendent leur site internet insipide et sans intérêt.

 

Attention flash info!

Si tu ne veux pas tomber dans l’oubli, l’information qui suit doit être gravée dans ton cerveau. Elle tient en deux mots :

Cinq secondes !

C’est tout, retiens juste ceci… Cinq secondes.

comment créer son site internet

Cinq secondes, c’est en moyenne le temps dont tu disposes pour capter l’attention de la personne qui visite ton univers, donc ton site web.

Il y a tellement de propositions et de tentations pour le visiteur, qu’il est très facile de ne faire que passer. C’est vrai, pourquoi ton prospect prendrait-il le temps de lire ton site internet, ton mail, ton blog alors qu’il peut en visiter des milliers d’autres ?

Réponse :

Parce que tu auras lu cet article jusqu’au dernier mot pour être bien certain(e) de savoir capter son attention et lui apporter LA réponse à SA question…

Pas demain, pas dans une heure, pas dans cinq minutes…. En cinq secondes !

Pour t’aider, je mets en exergue les 3 boulettes majeures à ne pas faire sur ton site internet.

Bien entendu je développe et je te dis aussi ce qu’il faut faire pour captiver ton futur client.

 

#Erreur 1 – Tu parles de tes outils

Tu as fait des formations, tu as des techniques, des outils, des méthodes, des stratégies efficaces et tu voudrais les faire connaître, expliquer comment et pourquoi ça marche…  Après tout, ça pourrait éclairer, rassurer et mettre en confiance ton prospect, tu lui montres que tu sais de quoi tu parles.  

Pourtant, mettre en avant les méthodes que tu utilises, leur fonctionnement, leur pertinence, leur efficacité (même démontrées par la science et la façon dont se passent les séances…) ce n’est clairement pas ce qui va susciter l’intérêt de ton prospect dans un premier temps. Les 5 secondes sont passées et tu n’as pas répondu à sa question qui est :

« En quoi ce site peut-il m’aider à résoudre mon problème et à atteindre mon objectif ? ».

Pour trouver la réponse à cette question, le prospect doit souvent faire un effort qui prend bien plus de 5 secondes.

Certains diront peut-être :

« Si ce client n’est pas capable de prendre 5 secondes pour trouver ce qu’il cherche, ce n’est pas un client pour moi ».

Ce serait une erreur de voir les choses ainsi, car tu perdrais certainement quelques clients que tu aurais adoré accompagner. Observe tes propres comportements face à des sites internet un peu trop vagues, face à un mail qui ne t’accroche pas tout de suite…

Imagine : tu as une phobie de l’avion qui te terrorise depuis des années et qui t’empêche de visiter tes enfants partis vivre à l’autre bout du monde. Tu arrives sur le site d’un hypnothérapeute et la première chose que tu lis en introduction est ceci en première page (trouvé sur un site réel) :

« Qu’est-ce que l’hypnose ? C’est un état de conscience modifié qui permet d’atteindre l’inconscient. L’inconscient est une partie de notre psyché qui gère plus de 85 % de notre fonctionnement global. »

Tu veux te débarrasser de la phobie, pas devenir expert en hypnose ! Idéalement, la première chose que tu devrais lire sur la page d’accueil, et qui te confirme que tu es au bon endroit est quelque chose du genre :

« Finissez-en rapidement avec cette phobie qui dirige votre vie et offrez-vous la liberté de réaliser vos plus beaux projets en toute sérénité, même si vous avez encore du mal à croire que ce soit possible »

Vois-tu, et ressens-tu la différence ?

Ici, ton prospect sait tout de suite qu’il est au bon endroit, qu’il est concerné, et il aura très envie de lire la suite.

 

#Erreur 2 – Il ne s’agit pas de toi

Bien sûr tu peux parler de toi (et de tes outils), mais au risque de me répéter, ce n’est pas ce qui intéresse ton prospect au moment où il arrive sur ton site. 

Si tu veux que le visiteur se sente considéré, c’est de lui que tu dois d’abord parler. Autrement dit, ton site internet, ton article, ton mail, tout ton contenu… ne devraient jamais être à propos de toi, mais à propos de ton lecteur.

Ton client, prospect, est le héros de l’histoire que tu racontes. Nous pourrons approfondir ce sujet à l’occasion d’un article sur le storytelling, mais souviens-toi, même si tu parles de toi, en réalité c’est pour parler de lui.

Mettre en avant tes certifications, le code de déontologie de ta pratique, ton parcours, ta vision de l’accompagnement n’est pas ce qui intéresse ton visiteur (dans un premier temps).

La meilleure chose à faire une fois que tu as fait une promesse qui parle à ton client cœur, c’est de parler de ses désirs et de ses défis. De mettre en avant ses aspirations, mais aussi la réalité et la situation qu’il vit actuellement. Bien entendu, pour pouvoir être efficace dans la rédaction de ton texte, tu auras à connaître ton client cœur. (Voir les 4 questions puissantes à te poser pour t’y aider).

 

 #Erreur 3 – Tu ne captures pas de mails

Cette erreur est vraiment fréquente.

Avoir dépensé autant de temps, d’argent et d’énergie à créer ton site et ne pas récupérer les adresses mails de tes visiteurs c’est comme avoir un magasin sans porte d’entrée !

Ton site est alors une vitrine virtuelle et tu places tes espoirs sur le fait que le passant va prendre son téléphone et t’appeler dans l’instant pour prendre rendez-vous.

Bien sûr, cela arrive pour les personnes qui sont prêtes et déterminées à l’instant T, mais combien de rendez-vous vas-tu manquer en laissant partir ces personnes sans leur donner l’occasion de mieux te connaître et savoir ce que tu fais ?  

Si tu n’as pas récupéré l’adresse mail pour entretenir une relation virtuelle avec ton prospect, tu prends le risque de le voir entrer dans une autre boutique et de le perdre à jamais. C’est dommage puisque tu t’es formé(e) et tu as beaucoup dépensé pour lui offrir le meilleur de toi-même ! 

C’est peut-être une idée qui n’emballe pas, mais tu dois prendre conscience de ceci :

Tes collègues veulent aussi attirer des prospects pour les transformer en clients. Tes collègues (ou concurrents si tu préfères) ne sont pas seulement dans ta rue, dans ta ville, dans ta région, mais sur la planète toute entière.

Créer un site internet professionnel a changé la donne, aujourd’hui un thérapeute ou un coach installé à New York, peut accompagner une personne qui habite dans ton immeuble.

Du coup si ton collègue de New York envoie des mails et de la valeur à ton voisin, il y a de fortes chances que ton voisin se sente mieux de travailler avec lui que de venir frapper à ta porte (histoire vraie !).

Et tiens-toi bien…

….car même si tu te dis que tu ne veux pas accompagner tes clients par internet, mais seulement en présentiel et que tu n’as donc aucun intérêt à récupérer leurs adresses mails et à entretenir une relation virtuelle avec eux, tu fais une autre erreur terrible.

Ces personnes qui recevront de la valeur de ta part, seront très intéressées à l’idée de te rencontrer pour aller plus loin avec tes accompagnements en ligne ET tes ateliers en présentiel. Crois-moi sur parole (ou fais-le et tu verras par toi-même).

#Pour conclure

Il existe bien d’autres erreurs lorsque l’on décide de réaliser son site internet, mais tu peux au moins éviter de faire celles-ci.

Créer son site internet ne sert à rien du tout s’il ne touche pas ton client cœur. Pour créer un site web qui soit inspirant, attractif et qui donne l’envie irrésistible à tes prospects de travailler avec toi, celui-ci devrait idéalement:

1 – Parler de ton client plus que de tes méthodes.

2 – Parler de ton client plus que de toi-même.

3 – Capturer des adresses mails pour entretenir une relation, offrir de la valeur gratuitement et ainsi donner toujours plus envie à tes clients, où qu’ils soient, de travailler avec toi.

Aimerais-tu faire le point sur ton site internet ? alors c’est par ici que ça se passe pour qu’on regarde ensemble comment faire pour que tes pages web cartonnent et attirent de façon massive les clients que tu vas adorer accompagner.

Je veux savoir comment faire le point sur mon site et tout mon écosystème pour obtenir plus de clients

Contactez-nous

Vous avez une question? Envoyez-nous un mail.

Not readable? Change text. captcha txt
que-veulent-les-pros-du-bien-tre