Avoir une vie épanouie, ou tout est limpide et chantant comme la rivière au pied de la montagne… L’image idyllique d’une vie parfaite où tout nous réussit, sans difficulté… Non mais allo !  La réalité est moins glamour ! Peur, échecs, déceptions, doutes, nous finissons par adopter des comportements qui ne sont pas faits pour atteindre nos objectifs, nous sommes capable d’être experts en auto sabotage ! Je suis moi même, parfois, le roi des autos-saboteurs Rhaaa alors que je sais comment ça marche !!! Bon alors voilà 5 premières étapes et techniques parmi tant d’autres qu’il est utile et intelligent d’appliquer pour s’en sortir !

1 – Se responsabiliser face à l’auto sabotage

 » Ce n’est pas de ma faute », « je n’ai vraiment pas de bol je tombe toujours sur les mêmes personnes », « Je ne m’en sors pas ». Je vous encourage à ne plus vous « victimiser ». Lorsqu’il m’arrive une tension avec une personne, lorsque les choses se passent mal parfois ou lorsque je m’apprête à renoncer, je me responsabilise, je pars du principe que je suis responsable de mon mal-être comme de mon bien-être. Cela est très efficace et bien que ce ne soit pas du tout confortable, car cela nécessite d’être honnête avec soi même. Je ne vous cache pas que je préfèrerais que ce soit toujours de la faute des autres, mais avec ce type de raisonnement je ne ferais que m’isoler et surtout je ne pourrais pas entrer dans un processus d’évolution personnel.  Il n’y a pas de hasard, nous créons ce que nous pensons et si bien sûr nos comportements ne sont pas toujours conscients nous pouvons déjà prendre conscience même après coup qu’ils n’étaient pas les bons pour les rectifier et revoir notre système de pensées. Responsabilisez-vous autant que possible, vous serez ainsi bien plus conscient de qui vous êtes et du travail que vous avez à réaliser pour ne plus avoir à vous saboter en réaction à la vie 😉

2 – faire le bilan de la situation actuelle.

Lorsque la vie qui ne fait plus sens, que nous ne sommes plus en (vie)bration, que le couple, le travail, les relations diverses et variées ne nourrissent plus notre important, notre inconscient fera tout pour nous faire renoncer, pour tout faire capoter, c’est l’auto sabotage assuré, cela créer des conflits intérieurs ! Demandez-vous ou vous en êtes avec vous même, dans votre couple, au travail, entre amis, en famille… Posez-vous des questions essentielles et répondez-y en toute honnêteté. « Suis je heureux(se) ? », « Suis je épanouie dans ma vie », « Est-ce que je m’éclate dans mon travail ? », « Est-ce que j’ai des projets excitants ? »… Vous ne pouvez pas être dans une énergie positive et créative si vous vous obligez chaque jour à vivre une vie dont vous n’avez plus envie. La « raison », parce qu’il faut (entre autres) payer les factures, fera tout pour vous vous faire croire que vous ne pouvez rien changer et la société dans sa majorité aussi ! Les parties de vous-même qui ont peur de manquer vont vous inviter à ne rien changer et à plutôt vous en prendre à la vie ! Les personnes autour de vous aussi ont peur elles vont inviteront elles aussi à ne rien changer. Je vous le dis une fois de plus, vous êtes responsable de votre malheur et de votre bonheur ! Demandez-vous quel est votre important et mettez-vous en marche pour trouver comment vous allez y répondre. Faites le bilan de vos besoins essentiels pour vous sentir en vie et prenez la responsabilité d’y répondre.

Auto sabotage3 – Faites le tri de vos pensées limitantes.

Nos croyances peuvent nous limiter, notre système de pensées est ainsi fait que nous avons souvent tendance à ne pas nous sentir capables. Ainsi nous n’essayons même pas. Pourtant les personnes qui ne pensaient pas y arriver, mais qui ont osé ont finalement changé d’avis ! Faites le point sur ces pensées qui vous limitent et apprenez à les changer pour enfin oser vous lancer dans une aventure qui jusque là, vous semblait inaccessible, rien de tel pour changer une croyance limitante ! Votre potentiel est immense vous ne devez plus en douter, mais si vos croyances sont mal dirigées, vous risquez de leur donner raison  et de ne jamais utiliser ce potentiel, de ne même pas imaginer qu’il puisse exister ! Je vous encourage vivement à lire l’article au sujet de vos croyances « Pourquoi vous ne vivez pas la vie dont vous rêvez ? » vous saurez ainsi comme vous en défaire 😉

4 – passer à l’action lentement mais surement.

Le doute est normal, nous sommes dans une société qui nous fait douter et nous sommes même le plus souvent conditionnés depuis l’enfance à douter de notre potentiel. Il est donc normal d’avoir peur, mais cela ne doit surtout pas vous empêcher de passer à l’action. Apprenez à être confortable dans l’inconfortable, à sortir de cette fameuse zone de confort sclérosante pour vous épanouir. C’est impossible autrement, vous devez agir, sortir de cette zone et découvrir que vos peurs ne devaient pas rester inchangées. Ainsi vous développez la fierté et la confiance en soi. Ne voyez pas les actions comme des choses insurmontables, les petites actions cumulées donnent de grands changements. Commencez doucement et par étapes, mais commencez et allez-y progressivement, quel que soit votre objectif. Si vous prenez les choses de façon trop globale vous allez vous décourager et vous saboter avant même de commencer

5 – Accepter d’être imparfait.

Voilà qui m’a énormément soulagé ! Le jour ou j’ai compris que j’avais le droit d’être sensible, fragile, vulnérable, imparfait, mais que pour autant je pouvais partager, réaliser, échanger, rencontrer et inspirer les autres à changer, cela à changer mon rapport à moi même ! Les perfectionnistes sont de très bons professionnels de l’auto sabotage ! Cette croyance qu’il faut être parfait pour être aimé est souvent la conséquence d’une éducation bancale d’un point de vue encouragement à l’erreur, valorisation, manque d’amour… l’estime de soi est souffrante. Autorisez-vous à ne pas être parfait et, à ce que cela se sache. Vous ne pourrez pas évoluer si vous n’acceptez pas les échecs et l’imperfection ! Croyez moi les amis, vous autoriser des actions imparfaites c’est vous rendre compte que la majorité des gens vous seront reconnaissants, vous leur donnez quelque part l’autorisation de montrer qu’ils le sont eux aussi et cela vous fera et leur fera le plus grand bien !

En conclusion

Alors voilà les amis, quelques notions essentielles pour ne plus faire de l’auto sabotage ! Comme toujours il ne s’agit pas simplement d’en prendre connaissance, il vous faudra appliquer cela même si c’est inconfortable sans quoi cet article se perdra parmi vos innombrables connaissances qui ne servent à rien si elles ne sont pas appliquées. C’est pourquoi je vous propose tout de suite d’être dans l’action, laissez-moi dans vos commentaires laquelle de ces 5 techniques vous parait la plus difficile à mettre en place et pourquoi ? J’aurais plaisir à échanger avec vous sur le sujet. Enfin, comme toujours n’hésitez pas à partager cet article avec votre entourage, car il y a peut-être autour de vous des personnes qui ont cette fâcheuse tendance à manquer de confiance et à se saboter ! Je compte sur vous pour que vous soyez acteur et responsable de la vie de dingue qui vous fait « en vie » ! 

Enfin, Sachez que vous « Like », partages, commentaires sur le blog et les réseaux sociaux m’encouragent toujours plus à vous proposer du contenu gratuit. C’est aussi l’occasion pour moi de mieux comprendre vos attentes et vos besoins pour vous proposer le meilleur. Merci pour votre implication et votre capacité à partager et être interactif.

Avec toute ma gratitude

Steves DOUPEUX
Fondateur du blog Philosovie, Coach « Osérologue », conférencier, formateur , Steves Doupeux est apprécié pour son authenticité, sa vulnérabilité et sa force tranquille. Oser Être, transmettre et accompagner  les particuliers, entrepreneurs et entreprises à l’éveil des consciences, à la réalisation de soi et au leadership humaniste.
Pour en savoir plus sur Steves: www.stevesdoupeux.fr
Showing 2 comments
  • Optimiste

    Bonjour Steves,

    Merci pour ce bel article.
    A la lecture, je m’aperçois du chemin parcouru ces dernières années, comme prendre la responsabilité de ma vie, ça c’est fait, responsable du bon comme du moins bon, je suis ok avec ça:)
    Les pensées limitantes, j’en débusque certaines, et il y a en certaines encore bien ancrées, mais j’en prends conscience.
    Pour moi, le plus difficile, étant encore l’action…car elle se conjugue avec ce besoin de perfection, et j’en suis très consciente, mais c’est encore « plus fort » que moi.
    Alors, je décide chaque jour d’être honnête avec moi même, et surtout d’agir avec bienveillance, et de me permettre de vivre ce besoin de perfection, qui j’en suis certaine, grâce à nos rencontres, finiront par laisser place à la créative et l’imparfaite en moi, je m’en fait la promesse 🙂
    D’ailleurs, premier pas de mon imperfection, je ne vais pas relire mon texte, ni le corriger, et ça je t’assure que c’est un grand pas 😉
    Au plaisir de te revoir bientôt.

  • Steves

    Bonjour Florence, le passage à l’action est probablement ce qu’il y a de plus difficile. Nous sommes habitués et à l’aise dans la notion de réflexion, c’est notre zone de confort. Notre reflexion, notre compréhension des choses est évidement l’étape N° 1, elle est indispensable mais ne sera pas d’un soulagement sur le long terme sans action vous le savez. Je vous encourage à multiplier les petites actions qui pourraient faire mentir vos croyances, la somme des petites actions donneront des résultats concrets et parfois très surprenants. En avant 😉

Contactez nous

Vous pouvez nous envoyer un courrier électronique et nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Share This
Atteindre ses objectifs