Un texte inspirant

C’est un texte magnifique que j’ai eu envie d’enregistrer suite à la lecture du livre de Serges Marquis « Le jour ou je me suis aimé pour de vrai »  qui m’a totalement remué (Mon article à ce sujet). Prenez soin d’intégrer chaque phrases, chaque mots et d’écouter comment ils raisonnent en vous.

Un ami me confiait l’écouter chaque matin et chaque soir avant de s’endormir pour se rappeler à quel point il est important de s’aimer et de s’accepter pour être bien avec soi même et avec les autres. Ainsi, malgré les peurs, les doutes, les difficultés et les souffrances, il est bon de se souvenir que la vie reste belle.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente,
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue
à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation,
ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien
que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire :
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.

Kim et Alison Mc Millen

Je vous souhaite de tout mon coeur que vous puissiez vous aussi vous aimer pour de vrai. 

PS : Dans cet article je vous raconte mon émotion à la lecture du livre qui porte le même titre que cette vidéo. Et si vous ne deviez lire qu’un seul livre sur toute une année peut être bien que ce devrait être celui-ci.

 

Steves DOUPEUX
Fondateur du blog Philosovie, Coach « Osérologue », conférencier, formateur , Steves Doupeux accompagne les pros du bien être à bien vivre de leur activité en ligne ou hors ligne et les particuliers, à Oser se lancer dans la réalisation d’un projet de coeur grâce à son programme « Impulsion ».
Pour en savoir plus sur Steves: www.stevesdoupeux.fr
Recommended Posts
Contactez nous

Vous pouvez nous envoyer un courrier électronique et nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Share This
croyances limitantes