Vous arrive t’il de dire  « je suis stressé » ?  Pour cela il n’y a pas d’âge, tout le monde est concerné. Dans une société oppressante, le stress est devenu un mode de vie ! Au travail, en voiture, à la maison, avec les enfants,  les études, les incertitudes…  Nous sommes stressés et vous l’aurez certainement remarqué, les informations et les médias en général contribuent largement à un état anxiogène qui va influencer cet état. Certaines personnes pensent même que cela est volontaire, que c’est une façon de pousser à consommer toujours plus de médicaments et faire ainsi le bonheur des lobbies. Pour ma part j’ai encore envie de croire que ce n’est pas le cas 😉

Stress ?

Le stress est une réaction de l’organisme face à une situation difficile, cette situation peut être physique (la faim, le froid, une maladie…) et/ou psychologique (deuil, passage d’un examen, peur…). Les situations de stress provoquent une réaction en chaine dans le corps qui cherche alors à s’adapter. Lorsque le stress est positif, le fameux « bon stress », c’est que l’organisme s’adapte et cela permet de faire face à l’agent stressant et de le surpasser mais encore faut il qu’il ne dure pas trop longtemps. Lorsque l’organisme n’arrive plus à s’adapter, il y a un débordement « la coupe est pleine » cela engendre des tensions musculaires, « nerfs à fleur de peau », palpitations, énervements…  Bref le stress devient contre-productif donc négatif et peut entrainer tout un tas de troubles physiques et psychologiques.
Selon les travaux de Hans Selye datant de 1975, il existe 3 phases dans la réaction au stress :

1 – La réaction d’alarme

Il s’agit là de la première phase, la respiration se fait plus courte, le cœur accélère (tachycardie), la tension artérielle augmente et l’on peut commencer à ressentir la fameuse boule dans le ventre ou dans la gorge… En fait, il s’agit là de réactions normales destinées à préparer l’organisme à réagir face à ce qu’il considère être une agression. Il y a entre autres une libération d’adrénaline pour préparer le corps à agir !

Vous êtes dans la jungle vous tombez face à une panthère (pas de bol !). Le cœur s’accélère, la pression artérielle aussi, le sang est envoyé d’urgence dans les jambes et les bras mettant au second plan l’afflux de sang dans les organes digestifs.  Le souffle s’accélère également, l’alarme est donnée vous permettant alors soit de vous battre, soit de fuir ! Bien sûr je simplifie, car il y a bien plus de choses qui se passent pen une fraction de seconde.

Nos réactions primaires et archaïques guidées par le cerveau reptilien nous poussent parfois à des comportements qui, s’ils étaient adaptés face aux mammouths il y a des milliers d’années, ne le sont plus face au patron, amis, famille….

2 – La résistance – l’adaptation au stress

Si l’agression se prolonge la phase de résistance se met en place. C’est un système d’adaptation à la situation stressantes. Faisant suite à la première étape, l’organisme sera à l’abri de l’épuisement en compensant les dépenses énergétiques que va occasionner la situation de stress. Tout un système d’hormones se met en place, permettant de maintenir un taux de glycémie nécessaire à l’organisme et ainsi tenir le coup. De nombreuses personnes au travail par exemple sont souvent en phase d’adaptation voir sur-adapatation mais le problème c’est que l’on ne tient pas le coup forcément très longtemps. Certaines personnes font en sorte de vivre ainsi comme s’il n’y avait pas de problème ce qui bien souvent conduit au fameux « burn-out » ! D’autres vont l’affronter (le stress) : ce qui est une bien meilleure solution pour se préserver.

 3 – L’épuisement

Voilà ! L’organisme n’en peut plus, il est débordé, tellement sollicité par la situation de stress qui se prolonge qu’il ne parvient plus à mobiliser les ressources nécessaires et finit par s’épuiser, alors il ne peut plus faire face aux agressions, il craque ! Les réserves psychiques et biologiques sont épuisées. C’est ainsi que certaines pathologies et maladies peuvent faire leurs apparitions, le corps et le cerveau n’en peuvent plus et expriment leur mal-être. Peuvent s’en suivre dépression, burn out, état de tristesse, maladies diverses…

Le stress peut même vous sauver la vie et permettre de mobiliser le corps de façon instantanée et automatique (merci le cerveau reptilien) pour prendre la fuite face au danger. Selon votre réaction et sur le long terme, il peut aussi vous nuire et dans certains cas être fatal.

Malheureusement dans notre société la fuite n’étant pas toujours possible nous sommes obligés (ou pas !) de subir et c’est là que ça se complique.
Voici quelques exemples d’agents stressants :
–   Les rapports humains parfois difficiles avec la famille, les amis, au travail
–   L’insécurité qu’elle soit financière, physique ou autre
–   Les nuisances sonores
–   Les contraintes que l’on s’inflige, sous forme de « croyances », ou que l’on nous impose
–   Les émotions mal gérées, refoulées…
–   Les peurs, phobies ou peurs excessives
– Le travail qui ne plait pas, qui est juste alimentaire, qui peut être pénible psychologiquement et physiquement
–   Les différentes formes de harcèlement dans le couple, au travail…
La liste peut être longue !

Je dors mal !

Le sommeil dépend en partie de l’état dans lequel notre journée se passe. Évidemment, ce que nous vivons dans la journée a un impact alors que nous essayons de nous endormir. Le sommeil est censé être la période où le conscient se met au repos mais il n’est pas dit que l’inconscient, qui prend le relais ne s’exprime pas à sa façon et notamment sous forme de rêves.

Pourtant, le sommeil est indispensable pour la récupération de votre journée et contribue grandement au repos de votre corps et de votre esprit. Les études démontrent qu’à l’âge adulte il est raisonnable de compter entre 6 à 8 heures de sommeil pour tirer un bénéfice réparateur (ces chiffres varient selon les âges).

Oui mais comment dormir mieux si je suis stressé, si je cogite sans arrêt, si je tourne en rond dans mon lit et que je vois les heures défiler, c’est un cercle vicieux ! Pour dormir mieux, je dois ne plus stresser et pour cela je dois dormir mieux ! »

Comment gérer son stress.

Il y a tout d’abord quelques petits conseils utiles pour limiter le stress, à commencer par éviter les excitants comme le café ou le thé, surtout après 17h. Il est intéressant également de s’imposer un rythme et une hygiène de vie. Faire du sport, se réveiller et se coucher à des heures raisonnables, ne faire qu’une seule sieste dans la journée, ne pas fumer…

faites vous aider grâce à la relaxation et l’hypnose.

Pour lutter contre le stress il existe un grand nombre de pratiques : yoga, sophrologie, méditation, sport, activités diverses, massages, cohérence cardiaque… Je vais vous parler de celles que je connais le mieux à savoir hypnose et relaxation et juste un mot sur l’EFT :

La relaxologie est l’association d’un ensemble de techniques qui permet d’atteindre un état de conscience modifié. C’est une technique dite « verbale » empruntant les techniques de l’hypnose (classique ou Ericksonienne), la sophrologie, le training autogène (et ses dérivés), la relaxation progressive, la méthode Vittoz  et le yoga nidra. Cette technique permet aux personnes d’apprendre à se relaxer, lâcher prise notamment en faisant un travail de visualisation et de respiration…

– L’hypnose offre de larges possibilités pour découvrir bien des ressources pour évoluer vers son mieux-être. Lorsqu’en séance de relaxologie, les résistances apparaissent ou font un obstacle, l’hypnose par son approche plus spécifique permettra de lever ces barrières et de programmer une autre façon de réagir face aux agents stressants.

– l’EFT (Emotionnal Freedom Technique) permet de travailler entre autres sur les stress post-traumatiques, de se défaire de charges émotionnelles lourdes à porter et souvent liées à des souvenirs anciens.

Il est intéressant de travailler à diminuer le stress, mais il est aussi nécessaire de se défaire du stress accumulé, du stress ancien qui est toujours activé. Il est utile d’apprendre à contrôler le stress avant qu’il vous contrôle et ces outils sont efficaces.

En conclusion

Un nombre incroyable de personnes subissent le stress et cherchent par tout les moyens à l’apaiser par des pratiques divers et variés et c’est très bien. Mais attention, n’oublions pas d’être à l’écoute de l’origine de ce stress et de modifier même si c’est difficile ce qui doit l’être. En effet à force de ne pas écouter son corps, il finit par crier. Soyons vigilants et responsables de notre bien-être et n’oublions pas par exemple que nul n’est indispensable et que même s’il faut travailler pour gagner sa vie rien ne vous oblige à risquer votre vie en travaillant !

Je vous offre une séance de relaxation profonde en téléchargement gratuit sur le site AudioHypnoseMp3.com. Prenez soin de vous.

Steves DOUPEUX
Fondateur du blog Philosovie, Coach « Osérologue », conférencier, formateur , Steves Doupeux accompagne les pros du bien être à bien vivre de leur activité en ligne ou hors ligne et les particuliers, à Oser se lancer dans la réalisation d’un projet de coeur grâce à son programme « Impulsion ».
Pour en savoir plus sur Steves: www.stevesdoupeux.fr
Recommended Posts
Contactez nous

Vous pouvez nous envoyer un courrier électronique et nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Share This
faire de son mieux - ToltèquesLes croyances