Je souffre de ce que j’appelle une « Livrite aïgue neurodégénérérative  »,  il s’agit d’une inflammation du système nerveux qui par effet domino, conduit presque systématiquement à une inflammation de ma carte bleue.

Ainsi, dès lors que je me trouve dans une librairie, mes yeux sont exorbités, parfois même ils peuvent se révulser, mes neurones s’affolent, je transpire, mon coeur s’accélère, mon panier se rempli mon banquier s’affaibli.  Je dois avoir 30 livres d’avance à la maison ce qui est, à n’en pas douter, le signe d’une amélioration significative.

Je clic sur l’image et je me l’offre tout de suite !

J’ai donc lu de nombreux ouvrages ces dernières années, des romans, des biographies, des revues, des essais… Certains m’ont ennuyé, d’autres m’ont énormément parlé et d’autres encore m’ont beaucoup touché et fait rire… Mais aucun ne m’a émue jusqu’aux larmes jusqu’à ce que je décide de m’offrir le roman de Serge Marquis « Le jour ou je me suis aimé pour de vrai ».

Comment partager mon enthousiasme et mon émotion sans trop en dire et surtout sans trahir mes ressentis les plus profonds ?

Je vous invite chaleureusement à faire la connaissance de mon nouvel ami. Hyper sensible au quotient émotionnel infini, Charlot du haut de ses premières années pose et se pose beaucoup de questions… beaucoup, beaucoup, beaucoup de questions…. Et l’une d’entre elles va changer a sa vie et celle de toutes les personnes qui l’entour.

La question qui change la vie

« Maman, c’est quoi un gros ego ?! ». À cette question, pas de réponses qui puissent totalement satisfaire notre nouvel ami. Il insiste, il bouscule et parfois même agace les adultes qui ne savent comment répondre ou fuir cette question.  Sa  propre mère, neurologue reconnue et hyper qualifiée est démunie face à son fils et son propre ego. C’est le début d’une aventure humaine d’une sensibilité inouïe ou chaque personnage nous pousse à l’introspection, nous touche et nous saisit.

Des personnages attachants

George, un psychiatre profondément inspiré et inspirant, sensible, timide qui entretient seul un amour secret… Une meilleure amie  décalée qui accompagne les premiers instants de vie… Un père qui brille par son absence… Des enfants qui observent le monde avec une finesse, une sagesse et une poésie qui ferait frissonner les plus grands penseurs et philosophes que la terre ait porté. Du personnage principal aux personnages « secondaire » chacun saura vous faire battre le coeur.

Le jour ou je me suis aimé pour de vrai est une histoire d’amour et d’amitié avec soi même et avec les autres. Des rires, des larmes, des joies et des drames qui ne laissent pas indemne. Il est difficile pour moi de vous en dire beaucoup plus sans en faire un long récit. Je crois sincèrement qu’il appartient à chacun d’en faire sa propre lecture.

Les bienfaits

Oser Être me semble tellement nécessaire pour s’épanouir vraiment, mais comment Être quand ont ne se connais pas vraiment que ce soit dans ses parts d’ombre et de lumière ? Comment Être quand on ne sait pas de quoi est capable l’ego, quand on ne sait pas identifier son jeux, ses peurs, ses conspirations, ses manipulations, ses pensées hypnotiques…. Voilà un roman qui pose des questions et vous invite à trouver vos réponses.

Chaque page contient sa perle de sagesse, les mots sont des images, les lignes sont des partitions qui vous bercent et parfois viennent chercher au plus profond de vous même ce que vous avez de plus pur. C’est à la fois un recueil de sagesse, de poésie, de métaphores, d’enseignements essentiels et une merveilleuse histoire d’amour et d’amitié. J’aimerais qu’il soit adapté au cinéma avec la crainte d’être déçu, car je sais que rien ne sera aussi beau que ce que j’en aurais créé moi même.

Charlot, Marie-Lou, Maryse, Hamid, Georges, Alexandrine, Egoman… Merci pour vos enseignements.

Cher Serge Marquis, recevez mon infinie gratitude pour cette oeuvre si touchante que j’ai plaisir à partager avec les personnes qui me suivent dans ma quête de l’Être dans le seul but d’Oser Être et de nous aimer pour de vrai.

PS : Suite à la lecture de ce roman je n’ai pu m’empêcher de mettre en audio le texte de Kim et Alison Mc Millen popularisé par Charlie Chaplin que vous pouvez écouter ici et le partager avec vos amis.

À vous de lire

Vous aimeriez profitez de cette lecture ? Avoir un peu plus d’avis de lecteurs ? Rendez-vous ci après pour vous faire plaisir et vous procurer Le jour où je me suis aimé pour de vrai 🙂

 

Steves DOUPEUX
Fondateur du blog Philosovie, Coach « Osérologue », conférencier, formateur , Steves Doupeux est apprécié pour son authenticité, sa vulnérabilité et sa force tranquille. Oser Être, transmettre et accompagner  les particuliers, entrepreneurs et entreprises à l’éveil des consciences, à la réalisation de soi et au leadership humaniste.
Pour en savoir plus sur Steves: www.stevesdoupeux.fr
Contactez nous

Vous pouvez nous envoyer un courrier électronique et nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Share This
EFTquel perfectionniste êtes vous?